Poste fournisseur : un passif qui peut profiter à la trésorerie d’entreprise !

poste fournisseur tresorerie entreprise

Le poste fournisseur est souvent le parent pauvre des stratégies de besoin en fond de roulement (BFR). Pourtant, son optimisation et son financement peuvent générer des bénéfices substantiels et contribuer à l’amélioration des trésoreries d’entreprise. D’autant qu’aujourd’hui, il existe plusieurs solutions pour en tirer profit.

Tirer sur les délais de paiement octroyés par leurs fournisseurs peut coûter cher aux entreprises (notamment en termes de pénalités de retard). Ce comportement peut également détériorer les relations qu’elles entretiennent avec leurs partenaires. A l’inverse, l’optimisation et le financement du poste fournisseur génère de nombreux avantages. Elle permet d’améliorer les taux de services fournisseurs, les marges de négociations des prix à l’achat ou encore la fidélisation de partenaires stratégiques…. Des bénéfices qui pèsent sur les trésoreries de l’entreprise.

Du respect des délais de paiement fournisseur…

Le renforcement des sanctions en cas de retard de paiement fait peser une menace sur la trésorerie des entreprises. Respecter les délais de paiement fixés par ses fournisseurs devient donc clef. Pour ce faire, de plus en plus d’entreprises misent sur la dématérialisation et l’automatisation du processus Purchase-to-Pay (P2P). Ce dernier désigne l’ensemble des mécanismes qui concernent les activités de commande, d’achat, de réception et de paiement des biens et services. En digitalisant ces processus, les directions financières et achats améliorent la qualité et l’efficacité de leurs procédures internes. Mais elles optimisent aussi leur reporting financier et leur clôture comptable. Elles réduisent les coûts liés notamment aux erreurs de traitement manuel des factures. Enfin, elles sont mieux à même d’élaborer des prévisions de trésorerie sur des flux d’achats et leurs échéances pour calculer leur BFR. Enfin, elles augmentent leur visibilité sur leurs engagements…. Elles sont donc plus à même de rester dans les clous concernant les délais de règlement fournisseurs et de ne pas en payer les frais en cas de retard de paiement !

… A l’optimisation du BFR

L’optimisation de la gestion du poste fournisseur passe également par son financement. On parle alors de reverse factoring ou de supply chain finance. Cette démarche est d’autant plus aisée aujourd’hui que les solutions proposées par les factors et plus récemment les Fintechs sont désormais très abouties. Et notamment sur le plan technologique. Cette technique permet au fournisseur de voir ses créances réglées dans un délai très bref (à partir de 24 à 48 h). Le factor ou la Fintech se charge de financer la créance, généralement à des taux intéressants. Les créances seront ensuite remboursés par le donneur d’ordres à échéance de la facture. Tout le monde y trouve son compte et en particulier le donneur d’ordre. Le reverse factoring lui permet en effet de sécuriser ses sources d’approvisionnement, notamment en période de conjoncture délicate. Il pérennise aussi ses relations avec son ou ses fournisseurs, notamment ceux jugés stratégiques. Enfin, il génère de la marge opérationnelle à travers les escomptes que le donneur d’ordre peut obtenir par le paiement anticipé. Le reverse factoring contribue donc aussi bien à la sécurisation de la supply chain finance qu’à l’amélioration du BFR. L’arrivée des Fintechs sur le marché du financement du poste fournisseur simplifie par ailleurs l’accès, notamment pour les PME.

Souvent inexploité par les entreprises, l’optimisation du poste fournisseur connaît aujourd’hui un regain d’intérêt. Grâce notamment à l’arrivée des Fintechs sur le marché du financement qui en simplifie grandement l’accès, notamment pour les PME.

Supplément partenaire réalisé et animé par American Express. La rédaction des Echos n'a pas participé à sa réalisation.

Inspirez-vous. Informez-vous


Ne manquez rien
de l'actualité business !

Recevez une fois par mois la newsletter InstinctBusiness.

Conformément à la loi «informatique et libertés» du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d’un droit d’accès et de rectification aux informations vous concernant. Pour exercer ce droit, contactez : American Express Carte France, GCP, 4 rue Louis Blériot, 92561 RUEIL MALMAISON Cedex. Données collectées à des fins commerciales.