Comment déclarer ses revenus Uber Eats ?

0

Oui, le coursier doit déclarer ses revenus d’Uber Eats. En effet, les services de messagerie génèrent des revenus, d’où le trafic (trafic) que tout livreur Uber Eats est obligé de déclarer à l’URSSAF afin de payer les frais de cotisation sociale obligatoire.

La déclaration de circulation est obligatoire

Une entreprise de messagerie indépendante est considérée comme une entreprise génératrice de revenus que vous devez déclarer au service des impôts. Il s’agit d’une déclaration de trafic. Inclus la somme des revenus que vous recevez d’Uber Eats pour les services de messagerie que vous recevez pour l’entreprise.

A voir aussi : Comment booster la visibilité d’un produit en magasin ? 

Veuillez noter que grâce à la mise en place d’Uber Eats en France à partir du 3 février 2020, le nombre de déclarations que vous devez faire est désormais réduit à la seule déclaration de trafic. Après avoir supprimé les frais de service de 5 % après avoir appliqué Uber Eats, vous n’avez plus à vous soucier de préparer une déclaration de TVA supplémentaire.

Signalez vos revenus Uber Eats à l’URSSAF

L’objectif de la déclaration de revenus Uber Eats est de vous aider à déterminer le montant déductible de vos cotisations sociales.

Lire également : Quels sont les risques juridiques pour une entreprise ?

La périodicité de la déclaration peut être faite sur une base mensuelle ou trimestrielle, en fonction de la vitesse que vous avez choisie vous-même lors de la création d’un statut de travailleur indépendant ou de votre propriété exclusive.

Quant au montant des cotisations qui peuvent être déduites de votre chiffre d’affaires, leur taux varie en fonction de votre restructuration.

Partager.