Quelles solutions de mobilité pour les petits déplacements professionnels ?

Même sur de courtes distances et pour des durées limitées, les déplacements professionnels représentent pour les entreprises de véritables enjeux, notamment financiers. Pour autant, le véhicule d’entreprise attribué à un collaborateur n’est pas toujours la solution la plus optimum. Un point sur quelques solutions alternatives vers lesquelles les entreprises ont la possibilité de se tourner en lieu et place des traditionnels véhicules de société.

Les petits déplacements professionnels, bien qu’ils soient parfois récurrents, ne justifient pas toujours d’attribuer aux collaborateurs concernés un véhicule de société, notamment au regard de leurs coûts d’usage et de gestion. D’autant que l’entreprise peut aujourd’hui recourir à de nouvelles formes de mobilité qui répondront davantage à leurs enjeux de coûts et de productivité. Le tout en respectant leurs contraintes de sécurité du collaborateur et en facilitant le déplacement de ce dernier.

Le covoiturage

L’entreprise a la possibilité d’organiser un système de covoiturage, régulier ou non entre plusieurs de ces collaborateurs. A charge pour elle de regrouper les besoins en interne et pourquoi pas ceux des entreprises voisines, et d’organiser les trajets. Certains sites (covoiturage.pro ou la roueverte.com) proposent de les accompagner dans leurs démarches en la matière. Le conducteur peut alors introduire ses frais de déplacements professionnels selon deux options de régime. Il s’agit de la déduction forfaitaire ou des dépenses professionnelles avec justificatifs. L’entreprise pour sa part mutualise les frais d’essence, de péages ou encore de stationnement.

Les VTC

Les compagnies de VTC ont le vent en poupe dans les entreprises. Ces nouveaux acteurs présentent en effet de nombreux avantages. Ils proposent généralement plusieurs gammes de véhicules, adaptées aux besoins des différents collaborateurs des entreprises. D’autre part, leurs tarifs sont souvent très attractifs. La facturation s’effectue à la consommation uniquement et ils ne demandent pas de frais de réservation, d’abonnement ou d’engagement. De plus, les VTC proposent des forfaits avec des prix fixes et connus à l’avance, qu’un embouteillage ne saurait augmenter. Quelques sociétés de VTC ont également développé des outils facilitant la gestion des notes de frais et des déplacements professionnels. La réservation des VTC s’effectue généralement très simplement, depuis des applications mobiles ou internes.

La location courte durée de véhicule

La location courte durée (entre quelques heures et un mois) séduit également de plus en plus. Cette solution apporte aux entreprises plus de flexibilité que la location moyenne et longue durée. Elle répond à des besoins ponctuels de véhicules. Sans engager de trésorerie, ce service permet de trouver un véhicule en tout lieu et à tout moment pour un collaborateur en déplacement. Par ailleurs, pour ne plus dépendre des horaires d’ouverture des agences, les nouvelles technologies facilitent aujourd’hui la vie des utilisateurs de ce service. Par exemple, certains opérateurs proposent aujourd’hui la réservation à distance via une application sur smartphone et l’octroi d’une puce RFID qu’il suffit d’approcher du véhicule pour le déverrouiller à n’importe quel moment. Autre prestation plus répandue, les systèmes coupe-file. Ils donnent à l’entreprise la garantie que ses collaborateurs ne feront pas la queue au guichet à leur arrivée.

L’autopartage

L’autopartage permet d’optimiser un parc en complément de la courte durée ou de la location longue durée. Elle limite le nombre de véhicules en parc de l’entreprise et de fait, l’emprunte carbone (d’autant plus que les véhicules d’autopartage sont souvent électriques). Selon certains professionnels de ce marché, l’autopartage permet de réduire d’au moins 30% les frais de déplacement pour un employeur. D’autres estiment que le prix de revient kilométrique global serait divisé par deux grâce à la rationalisation des déplacements.

Au-delà de ces solutions de mobilité alternatives, les entreprises peuvent également, dans certains cas, remplacer leurs déplacements professionnels par des réunions virtuelles. Les technologies aidant, ces dernières sont désormais faciles à organiser et coûtent souvent moins cher que de déplacer un ou plusieurs collaborateurs.


Supplément partenaire réalisé et animé par American Express. La rédaction des Echos n'a pas participé à sa réalisation.

Inspirez-vous. Informez-vous


Ne manquez rien
de l'actualité business !

Recevez une fois par mois la newsletter InstinctBusiness.

Conformément à la loi «informatique et libertés» du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d’un droit d’accès et de rectification aux informations vous concernant. Pour exercer ce droit, contactez : American Express Carte France, GCP, 4 rue Louis Blériot, 92561 RUEIL MALMAISON Cedex. Données collectées à des fins commerciales.