TPE / PME : les 5 conseils pour bien choisir son matériel informatique

Bien choisir son parc informatique est un facteur de performance déterminant dans l’activité des TPE/PME. Mais trop souvent, des erreurs – liées au mauvais dimensionnement de ce parc, à sa maintenance, aux choix des licences, etc. – sont commises faute d’audit sérieux. Retrouvez nos 5 conseils pour éviter des déconvenues qui peuvent couter (très) cher.

1 – Rien que du neuf !

En matière d’équipements IT d’entreprise, mieux vaut – pour des raisons de fiabilité notamment – opter pour du neuf. C’est sans doute, le critère le plus essentiel lorsqu’on décide de s’équiper en matériel informatique, disponible sur toutes les formes. Quant au choix du matériel – PC portable ou ordinateur de bureau (station de travail) -, il faut trancher. Nous faisons le choix de la mobilité. Un PC portable, très facile à transporter, est adapté bien sûr aux travailleurs nomades (mais aussi aux sédentaires). Sans compter qu’à performance égale, précise materiel-informatique-entreprise.fr , « le prix d’un ordinateur de bureau n’est que 2 % moins cher que celui d’un PC portable ».

shutterstock_1145552963

2 – Une configuration adaptée à vos réels besoins

Plus-que-pro.fr met en garde : Il est important de ne pas se laisser emporter « par la course à la performance, souvent mise en avant par des vendeurs peu scrupuleux de proposer la solution la mieux adaptée à l’usage réel du matériel informatique ». Il est donc indispensable de réaliser un audit afin de bien dimensionner ses équipements informatiques. Pour un usage de base, la carte graphique est par exemple inutile. Il n’est pas nécessaire – sauf à traiter des fichiers volumineux (vidéo, graphisme, etc.) d’opter pour un disque dur de plus de 1To. Penser toutefois aux licences et prévoir un disque dur SSD « au moins pour le système d’exploitation et les logiciels lourds de 128 à 512 Go ».

3. Le choix de la location ?

Louer son parc informatique peur s’avérer être un choix stratégique payant. Pour release-capital.fr, ce modèle permet en effet de laisser intacte « la capacité d’investissement de l’entreprise, en évitant notamment de l’investir dans des actifs technologiques dont la valeur baisse très rapidement ». De fait, la durée de vie moyenne d’un ordinateur est estimée à 3 ou 4 ans.

4 – À l’heure du cloud computing

shutterstock_622863563

Le cloud computing est une entité dématérialisée qui a pour but de faciliter le stockage de données informatiques. Un tiers des entreprises utilisent désormais un cloud pour stocker leurs données. Elles sont chaque année de plus en plus nombreuses. Selon neoptimal.com, il existe trois façons différentes d’utiliser le cloud dans son entreprise : – le cloud privé : l’infrastructure réseau est entièrement dédiée à l’entreprise – le cloud public : la solution est alors « fournie par un tiers sur internet » – le cloud hybride : l’entreprise fait le choix de « plusieurs plateformes de cloud privés et cloud publics indépendantes ».

5. Penser à la maintenance

La maintenance du parc informatique est un sujet à traiter avec précaution dès son installation. Elle peut être externalisée (par un contrat de maintenance) ou confiée à un collaborateur interne. Si cette dernière option est privilégiée, il faut bien entendu s’assurer que celui-ci dispose des compétences suffisantes. En cas de panne, prévient nowteam.com, « il est primordial de réagir rapidement afin de rendre le délai d’interruption d’activité le plus court possible et limiter l’impact financier ».

LeadGen

Besoin d’optimiser vos achats ?

Renseignez vos coordonnées pour qu’un conseiller American Express vous contacte gratuitement !

* Les champs marqués* sont obligatoires
Conformément à la loi «informatique et libertés» du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d’un droit d’accès et de rectification aux informations vous concernant. Pour exercer ce droit, contactez : American Express Carte France, GCP, 4 rue Louis Blériot, 92561 RUEIL MALMAISON Cedex. Données collectées à des fins commerciales. 


Supplément partenaire réalisé et animé par American Express. La rédaction des Echos n'a pas participé à sa réalisation.

Inspirez-vous. Informez-vous


Ne manquez rien
de l'actualité business !

Recevez une fois par mois la newsletter InstinctBusiness.

Conformément à la loi «informatique et libertés» du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d’un droit d’accès et de rectification aux informations vous concernant. Pour exercer ce droit, contactez : American Express Carte France, GCP, 4 rue Louis Blériot, 92561 RUEIL MALMAISON Cedex. Données collectées à des fins commerciales.