Voyages d’affaires : les trois grands enjeux d’aujourd’hui – et de demain

Le secteur des voyages d’affaires est en pleine mutation. Les contraintes de sécurité et les phénomènes d’Open Booking ou de séjour bleisure qui se répandent de plus en plus… poussent les entreprises – comme les opérateurs de voyage – à mieux s’organiser, en utilisant les différents outils numériques à leur disposition.

On ne plaisante plus sur la sécurité ou le « duty of care » ! Ces dernières années, ce sujet est même devenu l’un des premiers critères de définition d’une « politique de voyage » pour les entreprises. La plupart ont d’ailleurs mis en place des dispositifs de suivi et/ou de traçabilité de leurs collaborateurs. Ce qui est aussi le cas pour les opérateurs de voyages d’affaires qui les accompagnent.

La majorité des agences proposent des outils prédictifs, destinés à informer et conseiller leurs clients avant tout déplacement (quelles sont les zones à risques par exemple, quel hôtel est plus sûr qu’un autre…). Pour les entreprises, les agences peuvent même « traquer » les collaborateurs en voyages d’affaires et fournir à leurs clients des reportings détaillés, via leur mobile et en temps réel…

Face à d’éventuels dangers, l’Open Booking (ou le choix du prestataire) peut alors sembler complexe à gérer… S’il y a encore peu d’années, la majorité des réservations transitaient par un seul opérateur de voyages, désormais, près de la moitié d’entre elles sont passées directement par le salarié via son smartphone. Ce phénomène est particulièrement prisé par les Millenials. Très connectés et mieux informés, ces derniers veulent gérer eux-mêmes leurs canaux de réservations. « Surtout, le voyageur d’affaires va avoir un niveau d’exigence identique à ce qu’il trouve dans sa vie privée », analyse Delphine Valenti, directrice du marketing chez American Express Cartes France (pour la France, la Belgique et le Luxembourg).

Voyages d’affaires : des désirs de mobilité et de flexibilité

Ainsi, plutôt bien perçu par les entreprises, le séjour bleisure (ou hybride) se démocratise, soit la possibilité de prolonger un déplacement professionnel en séjour de loisir. Ce phénomène n’est certes pas nouveau, mais il tend fortement à se développer. Ainsi, 87 % des voyageurs d’affaires, selon une étude publiée par American Express et BVA, le pratiquent au moins une fois par an*. Les plus jeunes collaborateurs (mais pas seulement !), plus autonomes dans leur vie privée et au niveau professionnel, en sont friands et choisissent souvent de rester passer le weekend ou quelques jours de vacances dans les destinations où les conduisent leurs affaires. Et effectuent en moyenne, selon la même étude, 2,8 voyages de ce type par an.

Plus de visibilité sur les dépenses

La carte de société devient alors le service le plus essentiel dont il faut disposer lors d’un voyage d’affaires, suivi de l’accès à un service d’assistance. « La mise en place de solutions de paiement adaptées apportent aux salariés flexibilité et autonomie, tout en garantissant un pilotage facilité des dépenses professionnelles », poursuit Delphine Valenti.

Un reporting précis sur le volume de dépenses pour l’ensemble des postes (transport, hôtellerie, restauration, parking…) permettra également de négocier les contrats avec ses différents fournisseurs. Pour cela, de nouvelles solutions de dématérialisation, directement connectées au système d’information de l’entreprise, apparaissent incluant jusqu’à la gestion multidevises, la géolocalisation et la capture des justificatifs pour faciliter la gestion des notes de frais à tous les niveaux (collaborateur/manager, finances, RH…).
* « Les voyageurs d’affaires et le bleisure », étude American Express – BVA

Photo :  Sebastián León Prado / Unsplash

Video

Jean-Christophe Rodius – Director Global Security, American Express

Jean-Christophe Rodius dirige actuellement le département Global Security d’ American Express. Tour d’horizon des situations à risques pour les voyageurs d’affaires au cours de leurs déplacements professionnels.

LeadGen

Besoin d’optimiser vos déplacements professionnels ?

Renseignez vos coordonnées pour qu’un conseiller American Express vous contacte gratuitement !

* Les champs marqués* sont obligatoires
Conformément à la loi «informatique et libertés» du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d’un droit d’accès et de rectification aux informations vous concernant. Pour exercer ce droit, contactez : American Express Carte France, GCP, 4 rue Louis Blériot, 92561 RUEIL MALMAISON Cedex. Données collectées à des fins commerciales. 


Supplément partenaire réalisé et animé par American Express. La rédaction des Echos n'a pas participé à sa réalisation.

Inspirez-vous. Informez-vous


Ne manquez rien
de l'actualité business !

Recevez une fois par mois la newsletter InstinctBusiness.

Conformément à la loi «informatique et libertés» du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d’un droit d’accès et de rectification aux informations vous concernant. Pour exercer ce droit, contactez : American Express Carte France, GCP, 4 rue Louis Blériot, 92561 RUEIL MALMAISON Cedex. Données collectées à des fins commerciales.