Improbable, nouvelle licorne britannique de réalité virtuelle

k4_000309556

Rob Whitehead et Herman Narula, cofondateurs de la start-up britannique Improbable. La toute nouvelle licorne européenne vient de lever 502 millions de dollars auprès de SoftBank.

SoftBank investit 500 millions de dollars dans cette start-up de réalité virtuelle. La jeune pousse basée à Londres est valorisée plus d’un milliard.

C’est l’une des plus grosses levées de fonds jamais réalisée par une start-up européenne. Improbable, une jeune pousse britannique spécialisée dans la réalité virtuelle, fait entrer SoftBank à son capital. Le fonds japonais investit 502 millions de dollars (460 millions d’euros) dans la petite entreprise londonienne. La prise de participation exacte au capital n’est pas dévoilée mais on sait qu’elle est inférieure à 50 %. Autrement dit, Improbable rejoint le cercle très fermé des licornes européennes, ces entreprises non cotées, dont la valorisation dépasse le milliard de dollars. GP Bullhound n’en a recensé que 47 sur le Vieux Continent dans son classement publié l’an dernier, dont 18 outre-Manche. Improbable confirme le leadership de la Grande-Bretagne, loin devant la Suède qui en compte 7 (dont la mieux valorisée d’Europe, Spotify), l’Allemagne, 6, et la France, trois.

La levée de fonds de cette jeune pousse est d’autant plus exceptionnelle que le précédent tour de table, début 2015, valorisait l’entreprise seulement 100 millions. Sa valeur a donc été multipliée par dix en un peu plus de deux ans ! Improbable compte à peine 200 salariés et son chiffre d’affaires, non dévoilé, est probablement encore très faible aujourd’hui.

Simulation à grande échelle

L’entreprise a été fondée en 2012 par deux étudiants en informatique de l’université de Cambridge, Rob Whitehead et Herman Narula. Le second est le fils d’un milliardaire du BTP indien qui explique qu’il n’a « pas été facile » de choisir une carrière en dehors du groupe familial. Improbable permet de créer des mondes virtuels complexes « qui peuvent changer la façon dont nous vivons et travaillons », a expliqué Herman Narula dans la presse britannique. La plate-forme développée par la start-up londonienne peut être utilisée par des créateurs de jeux vidéo, mais aussi par des collectivités locales pour simuler le trafic routier d’une ville. Les simulations d’opérations militaires sont une autre application possible – Improbable est en contact avec le ministère de la Défense britannique – de même que la santé (pour simuler la propagation d’un virus par exemple) ou l’énergie (pour modéliser un réseau d’électricité). « Improbable est potentiellement un App Store pour la simulation à grande échelle, estime Yann de Vries, du fonds d’investissement londonien Atomico. SoftBank n’aurait pas investi une telle somme si le potentiel n’était pas énorme. » Herman Narula ne manque pas d’ambition malgré ses vingt-neuf ans. L’entrepreneur indien tient absolument à ce que sa société reste indépendante. Il assure même qu’il a une vision « à cinquante ans » pour elle. Une telle longévité serait exceptionnelle parmi les entreprises européennes à ce niveau de valorisation, qui finissent toutes par être absorbées par des groupes américains. Ce fut le cas, par exemple, dans un domaine proche de celui d’Improbable, de DeepMind, une autre start-up britannique rachetée par Google en 2014. Pour Yann de Vries, la levée de fonds d’Improbable sera en tout cas « un encouragement pour les entrepreneurs européens ».

Vincent Collen

Supplément partenaire réalisé et animé par American Express. La rédaction des Echos n'a pas participé à sa réalisation.

Inspirez-vous. Informez-vous


Ne manquez rien
de l'actualité business !

Recevez une fois par mois la newsletter InstinctBusiness.

Conformément à la loi «informatique et libertés» du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d’un droit d’accès et de rectification aux informations vous concernant. Pour exercer ce droit, contactez : American Express Carte France, GCP, 4 rue Louis Blériot, 92561 RUEIL MALMAISON Cedex. Données collectées à des fins commerciales.