Le capital de Legisway est détenu par ses salariés. Analyse.

equipe-legisway

Chez Legisway, éditeur de logiciels de pilotage de contrats, les clients ont une chance sur deux, en rencontrant un collaborateur, davoir en face deux un actionnaire. Faire entrer les salariés dans le capital de lentreprise est un choix qui profite à tout le monde.

Jerome-teissier

Jérôme Teissier, président-directeur général

Ce sont parfois les circonstances qui amènent les plus belles opportunités. En juin 2010, c’est ce qui s’est passé pour Legisway : l’un de ses investisseurs principaux – la Société Générale – s’est retiré du capital. « Il nous fallait en trouver un autre. L’idée nous est alors venue d’associer nos collaborateurs au capital de l’entreprise », raconte Jérôme Teissier, le président-directeur général. La première des étapes a été d’exposer clairement le projet à l’ensemble des salariés. « Nous leur avons expliqué, de manière très concrète et didactique, en quoi cette démarche consistait, en leur détaillant tout le montage financier », poursuit Delphine Lanchy, directrice générale adjointe du pôle “ventes et services”. Tout y est passé : le prix de l’action, la projection de la valeur de l’entreprise sur cinq et dix ans, la mise en place du “pacte d’actionnaires” avec les conditions de vente et de rachat aux mêmes conditions pour tout le monde… Résultat : 40% des 45 salariés ont joué le jeu.

En parallèle, Jérôme Teissier a emprunté à titre personnel auprès de sa banque la somme nécessaire pour compléter le rachat du million d’euros que valaient les actions de la Société Générale. Une holding a été créée pour permettre ce rachat.

Une fois par an, deux assemblées générales sont organisées pour l’ensemble des “actionnaires-collaborateurs”, un moment privilégié pour faire le point sur les actions et les stratégies de développement de l’entreprise.

Legisway à l’écoute de ses collaborateurs

delphine-Lanchy

Delphine Lanchy, directrice générale adjointe

Cette transparence permet aux collaborateurs de mieux comprendre les rouages de la société, ses difficultés et les raisons qui la poussent à prendre telle ou telle décision. « Les associer aux enjeux économiques fait qu’ils se sentent davantage concernés et impliqués dans leur travail car ils ont accès à toutes les informations. La démarche donne du sens à leurs missions parce qu’ils savent pourquoi ils les font. Ce choix nous pousse également à toujours clarifier nos intentions et nos besoins, et à rester constamment vigilants », insiste Jérôme Teissier.

Et aussi à être à l’écoute. Par exemple, Legisway est de plus en plus en contact avec des entreprises étrangères. La direction s’est ainsi rendu compte de la nécessité d’une remise à niveau en anglais. « C’est en assemblée générale que nous avons décidé de recruter un professeur d’anglais en contrat à durée indéterminée », raconte Delphine Lanchy. Depuis deux ans, l’entreprise a mis en place un parcours de développement personnel à raison d’une journée par mois pendant six mois. Pour un investissement de 50 000 euros voté aussi en assemblée générale. « Nous avons pris en compte la demande exprimée par les salariés », précise la directrice générale.

En 2015, le deuxième investisseur a quitté le bateau. La même opération de rachat des actions s’est répétée, facilitée par la première expérience. « Nous sommes maintenant indépendants. Ce qui nous permet de tout décider par nous-mêmes », s’enthousiasme le fondateur. Depuis cinq ans, l’entreprise a ainsi distribué pour un million d’euros de dividendes. Une pratique à méditer…

Supplément partenaire réalisé et animé par American Express. La rédaction des Echos n'a pas participé à sa réalisation.

Inspirez-vous. Informez-vous


Ne manquez rien
de l'actualité business !

Recevez une fois par mois la newsletter InstinctBusiness.

Conformément à la loi «informatique et libertés» du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d’un droit d’accès et de rectification aux informations vous concernant. Pour exercer ce droit, contactez : American Express Carte France, GCP, 4 rue Louis Blériot, 92561 RUEIL MALMAISON Cedex. Données collectées à des fins commerciales.