Intéressement : la prime qui rapporte plus qu’elle ne coûte !

L’intéressement séduit par sa souplesse et les avantages fiscaux dont il bénéficie. A condition de bien respecter certains critères, il peut être un formidable outil de communication et de motivation des salariés.

L’intéressement est souvent perçu comme le dispositif le plus avantageux dans l’arsenal de l’épargne salariale. Beaucoup plus souple que la participation, et moins engageant que l’actionnariat salarié, il porte en lui ce principe de gagnant-gagnant. Principe qui emporte l’adhésion du patronat et du corps social. Pour autant, son adoption au sein des PME tarde encore à se généraliser. La loi Macron a d’ailleurs introduit une incitation supplémentaire pour les entreprises de moins de 50 salariés souhaitant mettre en place un dispositif d’intéressement. Elle conduit à la réduction de leur forfait social à 8%, au lieu de 20%, pendant les six premières années.

Intéressement : de nombreux avantages

Plus globalement, pour l’ensemble des entreprises optant pour ce programme, l’intéressement offre l’avantage d’être exonéré de charges sociales patronales (sous réserve de certains plafonds). Il est également déductible du résultat imposable et bénéficie d’un crédit d’impôt dans certains cas. Côté salariés, la prime d’intéressement est exonérée de cotisations salariales et d’impôt sur le revenu en cas de versement sur un plan d’épargne entreprise. C’est donc le meilleur moyen d’arrondir les fins de mois de ses collaborateurs. Le tout sans être grevé par le coût d’une augmentation de salaire généralisée. Autre atout, et non des moindres : sa réversibilité. Dans un contexte d’incertitudes accrues, l’entreprise peut prendre le risque de se montrer généreuse les années fastes, sachant qu’elle peut suspendre l’intéressement en cas de trou d’air.

Bien choisir les critères

Bien expliquée et accompagnée, la mise en place de l’intéressement peut servir à d’incentive en ciblant des objectifs précis et fédérateurs. On peut l’adosser à des indicateurs financiers ou des objectifs clairement chiffrables (satisfaction client, qualité, productivité…) contribuant à la performance de l’entreprise. On peut aussi baser le calcul de la prime d’intéressement sur une moyenne pondérée de ces différents critères. Ainsi, les règles du jeu son claires et garantes d’un alignement d’intérêts entre l’entreprise et ses salariés.

Attention toutefois à bien choisir les conditions de déclenchement de l’intéressement. A trop vouloir sophistiquer le calcul, le résultat peut être contre-productif. Les critères doivent ainsi être à la fois mesurables, variables et aléatoires pour ouvrir droit aux exonérations fiscales et sociales. Exit donc les évaluations subjectives et les indications trop floues. Autre point de vigilance dans la mise en place d’un programme : éviter des objectifs trop ambitieux, et donc inatteignables pour ne pas générer de frustrations. Il vaut mieux raisonner par palier. Fixer un objectif de 60% de satisfaction client par exemple la première année, puis 70% la deuxième et le porter à 80% la troisième.

LeadGen

Besoin récompenser vos collaborateurs ?

Renseignez vos coordonnées pour qu’un conseiller American Express vous contacte gratuitement !

* Les champs marqués* sont obligatoires
Conformément à la loi «informatique et libertés» du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d’un droit d’accès et de rectification aux informations vous concernant. Pour exercer ce droit, contactez : American Express Carte France, GCP, 4 rue Louis Blériot, 92561 RUEIL MALMAISON Cedex. Données collectées à des fins commerciales. 


Supplément partenaire réalisé et animé par American Express. La rédaction des Echos n'a pas participé à sa réalisation.

Inspirez-vous. Informez-vous


Ne manquez rien
de l'actualité business !

Recevez une fois par mois la newsletter InstinctBusiness.

Conformément à la loi «informatique et libertés» du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d’un droit d’accès et de rectification aux informations vous concernant. Pour exercer ce droit, contactez : American Express Carte France, GCP, 4 rue Louis Blériot, 92561 RUEIL MALMAISON Cedex. Données collectées à des fins commerciales.