Entrepreneurs : les 10 clefs de l’instinct business

Et si l’intuition était la clef de la réussite pour les entrepreneurs ? Dans un monde des affaires qui survalorise la rationalité, la data et les résultats chiffrés, une majorité de dirigeants avoue pourtant s’appuyer sur leur instinct pour prendre des décisions critiques*. 80% des patrons de TPE-PME estiment ainsi qu’il est indispensable d’avoir l’instinct business pour diriger une entreprise. Gros plan sur cette si précieuse intuition entrepreneuriale.

1/ Ecouter son instinct pour booster sa créativité

L’intuition, c’est d’abord l’étincelle qui peut donner naissance à une aventure entrepreneuriale. La force primaire qui permettra à un individu d’agir sur la seule foi d’une vision. Et de relever ensuite tous les défis pour lui donner naissance.

2/ Laisser l’intuition guider ses décisions clefs

Mais l’instinct est également une ressource qui permet aux dirigeants de décider vite, et souvent bien. Comme le disait Henry Bernstein, « l’intuition, c’est lorsque l’intelligence commet un excès de vitesse ». Nombreux sont les entrepreneurs qui savent, en s’appuyant sur une base de données d’expériences et d’émotions, quelle est la meilleure voie à suivre dans une situation donnée.

3/ S’appuyer sur son expérience

L’intuition n’a rien d’innée. Elle est composée de toutes les expériences passées. Le tout est analysé et répertorié par le cerveau. Ainsi, confronté à une situation donnée, le cerveau va directement piocher une réponse parmi les leçons qu’il a tiré du passé. Addition de toutes ces expériences passées, l’instinct s’affine avec les années. Au cœur de l’intuition donc : la capacité de l’entrepreneur à analyser et tirer des leçons de ses échecs et ses succès. 85% des dirigeants de TPE & PME pensent ainsi que l’instinct business s’acquiert au fil du temps.

4/ Développer une capacité à capter les signaux faibles

Autre caractéristique de l’instinct business : une capacité à percevoir dans son environnement ce qu’on appelle les signaux faibles. Il s’agit d’informations parcellaires permettant à qui sait les percevoir et les relier entre elles de déceler des opportunités ou menaces. L’entrepreneur est donc une personne en veille permanente de ses signaux.

5/ Etre en connexion avec son environnement

Comment ? En étant tourné vers les autres, en ayant une forte capacité d’écoute et d’empathie, en étant en connexion avec son environnement, en étant ouvert aux idées nouvelles et non familières. Puis en sachant créer des liens pour transformer le tout en vision cohérente.

6/ Ne pas avoir peur

Les entrepreneurs qui utilisent leur intuition savent donc se faire confiance. Ces derniers choisissent, lorsque cela est nécessaire, de couper le courant de la rationalisation et de la réassurance pour se mettre à l’écoute de leurs émotions. Ils ne laissent pas l’incertitude les empêcher d’agir. Ils n’ont pas peur de l’échec car ils y voient le meilleur moyen d’apprendre et savent que le seul véritable échec est l’inaction.

7/ Savoir s’adapter

Pour utiliser son instinct business, il faut aussi accepter l’évolution de ses idées. Cette flexibilité dans la réalisation d’une décision dictée par intuition est indispensable. Souvent les premières actions vont complètement changer par la suite. L’instinct de départ reste, mais l’idée évolue.

8/ Accepter de lâcher prise

Développer son intuition exige de savoir faire le vide pour laisser la réflexion instinctive se développer. Ce n’est pas un hasard si la pratique sportive, le yoga ou la méditation sont souvent plébiscités par les entrepreneurs. Il est même prouvé qu’un simple bain chaud est propice à la pensée intuitive ! En acceptant de ne pas tout maîtriser, le cerveau parvient à se déconnecter du quotidien et à faire émerger des réponses nouvelles.

9/ Ignorer les règles

Suivre son intuition c’est aussi savoir ignorer les règles en vigueur pour en poser de nouvelles. Car pour anticiper l’avenir, il faut savoir évoluer hors du cadre et suivre des chemins que personne n’a jamais empruntés.

10/ Confronter ses intuitions

Une personne intuitive n’est pas insulaire. Bien au contraire, elle se nourrit des personnes qui l’entourent. Elle n’hésite pas à confier son idée et à la confronter au monde réel. Car une idée si bonne soit-elle doit correspondre à une attente du marché.  Attention cependant à ne pas prendre trop de conseils ou d’avis. Car si recourir à la rationalité permet de se rassurer, trop d’analyse peut inhiber la décision et l’action.

 

En conclusion, nous laisserons la parole à Steve Jobs qui conseillait : « ayez le courage de suivre votre cœur et votre intuition, ils savent déjà ce que vous souhaitez vraiment devenir. Tout le reste est secondaire ».

 

* selon une étude T Mobile conduite auprès de 2000 TPE/PME au Royaume-Uni en 2011.


Supplément partenaire réalisé et animé par American Express. La rédaction des Echos n'a pas participé à sa réalisation.

Inspirez-vous. Informez-vous


Ne manquez rien
de l'actualité business !

Recevez une fois par mois la newsletter InstinctBusiness.

Conformément à la loi «informatique et libertés» du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d’un droit d’accès et de rectification aux informations vous concernant. Pour exercer ce droit, contactez : American Express Carte France, GCP, 4 rue Louis Blériot, 92561 RUEIL MALMAISON Cedex. Données collectées à des fins commerciales.