Reporting Intégré : la nouvelle norme en matière d’information d’entreprise

Encore embryonnaire en France, ce nouvel outil de communication extra-financière devrait monter en puissance les prochaines années.

Né en Afrique du Sud en 2009 et introduit en France en 2014 par Engie, le reporting intégré a été adopté par une quarantaine de groupes français en 2016. Mais que recouvre cette notion anglo-saxonne ? Un nouveau gadget pour laver plus vert les rapports financiers ? Une couche supplémentaire dans le millefeuille des obligations de communication des entreprises cotées ? En réalité, la vocation de ce concept est rien moins qu’un changement de paradigme dans la communication globale. Il décloisonne les volets financier et extra-financier. Il permet de sortir du tropisme sur les chiffres pour mettre en lumière la création de valeur pérenne sur le moyen et long terme. Des objectifs très honorables à condition de ne pas se traduire par une inflation de paperasse. Pratique dont l’Hexagone s’est faite une spécialité.

Une démarche volontaire

C’est justement l’objet des recommandations émises récemment par Paris Europlace lors de la manifestation annuelle de l’IIRC, l’instance mondiale chargée de promouvoir un cadre international pour le reporting intégré. « Le cadre de référence de l’IIRC doit rester une démarche volontaire et ne pas devenir une nouvelle norme qui serait source de contrainte supplémentaire pour les entreprises. » préconisait Paris Europlace.

Reporting intégré : tout est possible !

Ainsi le cadre de référence international laisse le champ libre à l’entreprise de concevoir un document sur-mesure. Aucune obligation d’indicateurs clés de performance ou de méthode d’évaluation n’est imposée. Il suffit donc de respecter quelques principes directeurs dont la présentation des priorités stratégiques de l’entreprise et leur influence sur la création de valeur. En dehors de l’exhortation d’être « concis », les autres consignes sont quelque peu floues. Ainsi, « le rapport intégré doit aborder tous les sujets prépondérants positifs ou négatifs, de manière équilibrée et sans erreur significative ». Des appréciations somme toute assez subjectives.

Risque de redondance

On retrouve en revanche dans les éléments constitutifs du rapport 8 items bien concrets. Parmi eux, la présentation de l’organisation et son écosystème, la gouvernance, le business model, etc. Le seul hic est la redondance de toutes ces informations déjà fournies dans la profusion de documents que publient les organisations à longueur d’année. L’objectif ultime serait bien entendu que cet outil se substitue à terme aux différentes obligations juridiques locales (art.225 de la loi Grenelle II, transposition de la directive sur le reporting non financier, devoir de vigilance, loi Sapin II sur la lutte contre la corruption, art. 173 de la loi pour la transition énergétique et la croissance verte…). Espérons que l’homogénéisation des référentiels pour la communication extra-financière soit moins fastidieuse que celle pour les standards financiers.

LeadGen

Besoin de simplifier votre quotidien de dirigeant ?

Renseignez vos coordonnées pour qu’un conseiller American Express vous contacte gratuitement !

* Les champs marqués* sont obligatoires
Conformément à la loi «informatique et libertés» du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d’un droit d’accès et de rectification aux informations vous concernant. Pour exercer ce droit, contactez : American Express Carte France, GCP, 4 rue Louis Blériot, 92561 RUEIL MALMAISON Cedex. Données collectées à des fins commerciales. 


Supplément partenaire réalisé et animé par American Express. La rédaction des Echos n'a pas participé à sa réalisation.

Inspirez-vous. Informez-vous


Ne manquez rien
de l'actualité business !

Recevez une fois par mois la newsletter InstinctBusiness.

Conformément à la loi «informatique et libertés» du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d’un droit d’accès et de rectification aux informations vous concernant. Pour exercer ce droit, contactez : American Express Carte France, GCP, 4 rue Louis Blériot, 92561 RUEIL MALMAISON Cedex. Données collectées à des fins commerciales.