Directeur Administratif et Financier : le taff qui pèse

Aujourd’hui, le directeur administratif et financier (DAF) est principalement le garant des normes comptables et fiscales. Demain, l’essor des nouvelles technologies lui réserve un rôle de plus en plus stratégique, tourné vers la prospective et l’aide à la décision.

Les entreprises se digitalisent. Les processus s’automatisent et se rationalisent. De cette tendance de fond, les directions financières profitent elles aussi pleinement. Ce qui n’est pas sans conséquence sur le métier de DAF.

Une priorité nouvelle : assurer une veille technologique

D’après une étude du cabinet de recrutement Robert Half réalisée en 2016, le suivi des avancées technologiques sera d’ici quelques années la priorité des DAF, avant même leurs missions traditionnelles de mise en conformité avec la réglementation. Des évolutions ont déjà vu le jour : logiciels de reporting, datavisualisations, analytics… L’essor du big data leur permettra d’acquérir une toute autre dimension, dans un contexte où les marchés fluctuent sans cesse et où les évolutions réglementaires sont fréquentes.

Le DAF : assurer la fiabilité des communications financières

Les données disponibles seront de plus en plus nombreuses et détaillées. Pour être réellement exploitables, il reste à garantir leur fiabilité et leur qualité de traitement. Ici, le DAF aura plus que jamais son rôle à jouer. Car lui seul disposera des compétences nécessaires pour définir les règles de calcul appropriées, pour piloter la formalisation des données sous la forme d’indicateurs utiles, et surtout pour en faire in fine, les interprétations les plus pertinentes.

Objectif : contribuer au pilotage stratégique de l’entreprise

Le DAF aura la maîtrise d’une nouvelle et puissante source d’enseignements. Il ne disposera pas seulement des clés pour prévoir les tendances et saisir les opportunités de développement. Il gagnera aussi et surtout en hauteur de vue, profitant d’une perspective unique sur la situation globale et les enjeux de son entreprise. L’occasion de sortir de son périmètre habituel, pour conseiller les différentes directions dans leurs prises de décisions stratégiques. Pour asseoir complètement sa légitimité dans ce nouveau rôle, le DAF devra néanmoins afficher plus que ses seules connaissances techniques. Afin d’imposer sa vision et convaincre ses interlocuteurs, il lui faudra savoir communiquer et faire preuve de leadership.

Au-delà de l’évolution du métier de DAF, c’est le profil même de la direction finance qui devra s’adapter. Elle devra rassembler des talents eux-aussi sensibles aux nouvelles technologies, tournés vers l’analyse et le conseil stratégique. C’est un impératif qui doit être pris en compte dès à présent, en formant ses collaborateurs actuels à leurs prochaines missions.

LeadGen

Besoin de souplesse de trésorerie ?

Renseignez vos coordonnées pour qu’un conseiller American Express vous contacte gratuitement !

* Les champs marqués* sont obligatoires
Conformément à la loi «informatique et libertés» du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d’un droit d’accès et de rectification aux informations vous concernant. Pour exercer ce droit, contactez : American Express Carte France, GCP, 4 rue Louis Blériot, 92561 RUEIL MALMAISON Cedex. Données collectées à des fins commerciales. 


Supplément partenaire réalisé et animé par American Express. La rédaction des Echos n'a pas participé à sa réalisation.

Inspirez-vous. Informez-vous


Ne manquez rien
de l'actualité business !

Recevez une fois par mois la newsletter InstinctBusiness.

Conformément à la loi «informatique et libertés» du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d’un droit d’accès et de rectification aux informations vous concernant. Pour exercer ce droit, contactez : American Express Carte France, GCP, 4 rue Louis Blériot, 92561 RUEIL MALMAISON Cedex. Données collectées à des fins commerciales.